🌈 Livraison locale gratuite (20$ et +), livraison au Québec gratuite (50$ et +), 5% de rabais sur commande de 150$ et + 🌈

0

Votre panier est vide

septembre 08, 2020 1 translation missing: fr.blogs.article.read_time

La fabrication des huiles essentielles est réalisée grâce aux essences que produisent certaines plantes par leurs organes, poches ou canaux sécréteurs. Ces essences sont extraites par différents procédés tels que : l'expression à froid, le procédé d'extraction au CO2 supercritique et la distillation à la vapeur d'eau.

L'expression à froid est principalement utilisée pour les agrumes. Cela s’obtient en pressant mécaniquement la pelure des fruits, ce qui brise les poches glandulaires et libèrent leur essence.

Le procédé d'extraction au co2 supercritique permet d'extraire une seule molécule en modifiant la pression selon la densité de la molécule visée. C’est un procédé coûteux, mais qui permet une standardisation de la substance. Cette méthode est utilisée davantage en recherche.

Enfin, la distillation à la vapeur d'eau n'est pas une extraction proprement dite, mais plutôt une évaporation des essences à l'aide d'un alambic. Une fois les essences évaporées, elles sont recueillies sous forme liquide dans un conduit qui les refroidi.  L'huile essentielle, qui est liposoluble, se distingue de son eau florale (hydrosoluble) communément appelé : hydrolat. L'huile essentielle est créée à la surface de l'hydrolat. Les deux matières sont embouteillées après l’analyse de leur chémotype (spécificité des molécules thérapeutiques qui permet de les différencier). L'huile essentielle recueillie à l'aide de ce procédé est moins stable comparativement à la méthode précédente (extraction au co2 supercritique). Les hydrolats s’obtiennent seulement par distillation.

Auteur de l'image : Pnd26 Source : Wikipédia
Édité par Jessica Martel

Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.

Infolettre